La Fée Sonore

LogoNoir

Le siège social de la fée sonore est situé à Yvetot et son bureau est composé de deux co-présidents. L’association compte une dizaine de bénévoles adhérents investis régulièrement dans ses activités. Les artistes engagés avec La fée sonore sont automatiquement membres de droit. La fée sonore est dirigée collectivement grâce à des réunions trimestrielles entre ses membres, et une assemblée générale annuelle. Les projets sont co-construits avec la participation de tous les membres.

L’association embauche des musiciens, techniciens en contrats à durée déterminée d’usage et une chargée de production en CDI à 60%. La fée sonore peut compter sur de nombreux partenaires : la mairie d’Yvetot, la Saison culturelle de la ville d’Yvetot, la MJC d’Yvetot, le Pub d’Yvetot, la mairie d’Ecretteville-les-Baons, le Clos des fées de Paluel, le Théâtre de Duclair, des labels comme Un studio comme un stylo, TTO Records, Tarantula Music et Vincent Blanchard…

Au cœur de nos activités : la défense des droits des musiciens et de l’emploi. Au fil des années, nous avons constaté un réel besoin de pédagogie, de vulgarisation des pratiques, auprès des artistes ou des structures employeuses (autres associations, collectivités notamment). Il nous semble donc indispensable de continuer ce travail. Nous souhaiterions capitaliser nos savoirs, ainsi que nos expérience de terrain, pour servir à d’autres, d’une manière ou d’une autre (fiches ressources,
vidéos, articles de blog…).

La fée sonore est accompagnée au long cours par Le Marchepied à Caen. Des adaptations perpétuelles sont nécessaires pour notre développement et répondre à nos besoins : organisation, formations, recrutement. Les concertations régionales et l’administration du Réseau Musiques Actuelles  Normandie, ainsi que les groupes de travail qui en découlent, occupe une partie conséquente de nos activités. C’est un réel souhait et un positionnement de la part de La fée sonore de s’inscrire dans cette démarche de co-construction, de mutualisation et de coopération afin de bénéficier des forces du collectif et de réagir aux conjonctures parfois peu favorables envers les musiques actuelles et la culture en général.

Par exemple, ces échanges réguliers provoqués par Rman et le Far permettent à La fée sonore de trouver une aide précieuse dans ses réflexions à propos des droits culturels et de l’inclusion, deux notions qui nous sont chères.

Qui ?

Le bureau de l’association est composé de deux co-présidents, Jérémy Floret, vidéaste et Anne-Sophie Canville, assistante sociale.

Tous les musiciens engagés avec La fée sonore sont membres de droits. Une dizaine d’adhérents / bénévoles participent régulièrement à l’organisation et à la réalisation des événements.